bpost en Bourse : le processus est enclenché

CENTRALE GENERALE DES SERVICES PUBLICS

                 Secteur « POSTE »

Place Fontainas, 9/11    -    1000 BRUXELLES

 

                                                                                        Bruxelles, le 6 juin 2013.

 

 bpost en Bourse : le processus est enclenché

 Camarades,

 C’est mi-juin 2013 (ce devrait être le 17 juin) que bpost mettra en Bourse une partie de son capital. Comme toute entrée en Bourse, une part de mystère continue d’entourer les conditions d’accès, la valeur… Des notions loin d’être anodines puisque la valeur d’une partie du capital déterminera inéluctablement la valeur du reste, donc les actifs de l’Etat.

 L’entrée en Bourse était déjà prévue en 2005. Tout est stipulé dans de volumineux documents qui scellent une convention entre La Poste et un partenaire privé, CVC, un consortium financier britannique.

 A la clôture de l’opération en 2006, l’Etat a gardé 50% du capital de bpost + 1 action et CVC a acheté l’autre moitié pour 300 millions d’€. La Poste valait donc au total en 2006 quelque 600 millions d’€.

 Huit ans plus tard, en 2013, bpost vaudrait environ 4 à 5 fois plus, une juteuse affaire pour CVC qui devrait récupérer grâce à la revente en Bourse un multiple identique par rapport à la mise de départ.

 L’Etat, lui, ne vend rien, ne gagne rien, ne perd rien mais cadenasse le service public et le statut du personnel.

 Notre ministre, Jean-Pascal Labille est explicite à ce sujet : « Tout ce qui touche au personnel, au statut du personnel, aux conditions de travail du personnel, au rôle social du facteur doivent subsister, quelle que soit la structure de l’actionnariat de bpost » « Les missions de service public de bpost resteront inscrites, quel que soit là aussi l’actionnariat et c’est d’ailleurs le cas au travers du 5ème Contrat de gestion de bpost qui est aujourd’hui sur la table du gouvernement. »

 Les actions vendues au public viendront ainsi de l’actionnaire et partenaire de l’Etat CVC. Ce fonds d’investissement britannique cédera ses actions à concurrence de 30% du capital total de bpost. L’Etat restera toutefois majoritaire et ne lâchera aucune part.

 Qui pourra acheter les actions de bpost ?

3 catégories :

  • - les petits porteurs belges
  • - des investisseurs institutionnels pour un engagement à long terme
  • - le personnel de bpost (1,75% des actions seraient réservées pour le personnel de base, 1% pour le management) qui paierait l’action avec une décote de plus de 16%. Le personnel de bpost qui souhaite souscrire au plan d’achat d’actions pourra le faire via une seule banque, Belfius.

Enfin, pour assurer une liquidité suffisante, comme on dit dans le jargon financier, et pour que le prix de l’action ne soit pas prohibitif, il n’y a pas assez d’actions sur le marché. bpost pourrait donc diviser les actions actuelles pour qu’il y en ait 500 fois plus, soit 200 millions d’actions au total mais dans tous les cas, CVC qui vend ses parts fera une belle opération et bpost entre dans une ère nouvelle.

Quelle est la position de la CGSP-ACOD ?

Nul besoin de discourir longuement : nous ne pouvons cautionner semblable opération qui, quoi qu’en pense l’Entreprise, est exemplative du transfert des salaires vers le capital. La dérégulation économique que nous vivons n’y trouve-t-elle pas un terreau favorable ?

Nos repères idéologiques, nos valeurs syndicales restent les vigies d’un modèle social s’opposant à la domination de la culture de compétition, à l’assèchement des rapports humains, et par ailleurs à cette dépendance à l’égard des marchés financiers. Car demain, sous la pression des résultats financiers et des actionnaires, les dirigeants de bpost ne seront-ils pas tentés par une hausse de la productivité et forcés à se déjuger et agir radicalement, cruellement ?

N’oublions pas que nous sommes un secteur d’activités en réduction structurelle depuis des années.

La CGSP-ACOD ne veut toutefois pas interférer dans les choix individuels qui seront opérés face à cette capitalisation boursière de l’Entreprise. Nos valeurs sont celles de la solidarité, de l’attention aux plus fragilisés mais ce sont celles aussi de la liberté.                                

En conscience dès lors, prenez votre parti….

 

Fraternellement,

Jacques LESPAGNARD

Secrétaire général  CGSP Poste